Nous étions plusieurs dizaines de milliers aujourd’hui à Paris pour exiger la libération des otages et un cessez-le-feu à Gaza, seuls moyens pour un véritable processus de paix.

En ce funeste jour anniversaire de l’assassinat de Yitzhak Rabin, artisan des accords d’Oslo, nous refusons l’escalade continue de la violence. 10 000 victimes civiles à Gaza, dont un tiers d’enfant : ces crimes de guerre doivent être condamnés et la communauté internationale doit agir pour un processus de paix.

Hier, le siège de l’AFP à Gaza et l’Institut français de Gaza étaient bombardés. Le résultat de blancs-seings qui n’auraient jamais dû être accordés au gouvernement d’extrême droite de Netanyahu. Il devient urgent de renouer avec la position d’une France non alignée, dans le respect des principes de l’Organisation de Nations unies.

➡️Sur le site de la France insoumise