🏅Les habitants de la Seine-Saint-Denis connaissent d’ores et déjà de très nombreux désagréments du fait de ces Jeux Olympiques : patrimoines naturels ravagés pour accueillir les sites, travaux dans tout le département et problématiques de transports fréquentes, bulles spéculatives entrainant hausse des loyers et des prix de vente, accès aux épreuves quasi impossible en raison des prix exorbitants…

❌ Les Pavillons-sous-Bois ne sont pas labellisées « Terre des jeux », ce que déplore le tissu associatif sportif. Ainsi, certaines villes ne seront même pas parties prenantes des animations en amont de la compétition. 

❌ A cela s’ajoutent les « bénéfices » économiques des Jeux Olympiques qui n’existent pas à ce stade. De l’aveu même des organisateurs des Jeux Olympiques, finalement peu d’emplois seront créés en Seine-Saint-Denis et ceux-ci ne seront que très peu occupés par des habitants du Département. C’était l’objet d’une de mes questions au gouvernement, toujours en attente d’une réponse.

❌ Le scandale du recours aux travailleurs sans papiers : sous-payés et exploités avait déjà fait la démonstration de la faillite morale de ce projet. Mes interpellations à ce sujet n’ont toujours pas trouvé de réponses….

⚠️ Et pourtant nous apprenons que les Jeux Olympiques vont également servir de prétexte à un usage immensément problématiques de la surveillance biométrique et de la reconnaissance faciale.

Selon la Défenseure des Droits, ces recours à la vidéosurveillance algorithmique présentent de graves risques sur le respect des droits fondamentaux

Refusons que les Jeux Olympiques servent de justification aux pires dérives.

Pétition