Dans la continuité de la lutte des 400 salariés de MA France, je demande, avec Aurélie Trouvé (secrétaire de la commission des Affaires économiques) un rendez-vous au ministère de l’Économie.

Bruno Le Maire doit recevoir les représentants des travailleurs et travailleuses rapidement. L’État a un rôle à jouer pour tenir Stellantis responsable de la situation et soutenir les démarches de sauvegarde de l’emploi. Au ministre d’agir concrètement !

Notre courrier.