Parlementaires de la Seine-Saint-Denis, nous écrivons aujourd’hui à Bruno Le Maire pour lui demander d’agir pour les salariés de MA France à Aulnay-sous-Bois.

Depuis le début de la grève, Stellantis et MA France refusent d’engager des négociations sérieuses avec les salariés en lutte pour leur avenir ! 

Bruno Le Maire lui même disait sur BFMTV que le donneur d’ordre Stellantis devait assumer la responsabilité sociale des décisions qu’il prend pour ses sous-traintants, en l’occurence MA France ici.

Retrouvez le courrier d’interpellation au Ministre !