Cela fait trop longtemps qu’Eric Zemmour déverse sa haine raciste, sexiste, et homophobe. Il serait inexact de dire qu’il agit en toute impunité, puisqu’il a déjà été condamné par la justice pour incitation à la discrimination raciale en 2011. A mesure que ses propos deviennent de plus en plus ignobles à l’égard de l’Islam et des musulmans, l’indignation monte. Il faut dire qu’Eric Zemmour a les moyens de s’exprimer de manière décomplexée : il a micro ouvert sur les plateaux d’I télé, dans les studios de RTL, et prend la plume dans les colonnes du Figaro. A travers des media influents donc, Eric Zemmour suscite la haine entre les citoyens, et ne cesse d’attribuer le supposé déclin national aux immigrés et à leurs enfants, aux femmes, aux homosexuels, et à toutes celles et ceux qui oeuvrent pour l’égalité des droits et la fin des discriminations. La France étant devenue trop exiguë pour notre grand idéologue de la haine, Eric Zemmour a donné une interview au quotidien italien Le Corriere della Serra le 29 octobre dernier : il suggérerait de déporter plusieurs millions de Français de confession musulmane, faisant écho à ses dernières tentatives pour réhabiliter Vichy. Ce n’est plus possible. Il faut mettre un terme à cette imposture qui consiste à ne voir en Eric Zemmour qu’un porte-parole parmi d’autres d’un courant de pensée réac qui a le droit de s’exprimer. Un simple journaliste, analyste, polémiste, essayiste. Eric Zemmour est un raciste. Le racisme n’est pas une opinion, c’est un délit. I Télé, Le Figaro et RTL doivent en tirer les conséquences et cessez d’offrir une tribune à la haine.