L’évènement qui a eu lieu le mardi 7 juillet, était attendu de longue date.
La Secrétaire d’Etat chargée de la politique de la Ville, Myriam El Khomry ainsi que la Ministre du logement, Sylvia Pinel, se sont particulièrement engagées dans cette Opération de Requalification des Copropriétés Dégradées (ORCOD), première du type et éminemment symbolique compte tenu de sa localisation dans le quartier du Bas Clichy. Stéphane Troussel était  signataire de la convention pour le Département, autour du maire Olivier Klein, de son adjointe Mariam Cissé (Habitat privé, pôle hygiène et salubrité), des députés Pascal Popelin et Daniel Goldberg, des services de l’Etat…

L’ORCOD concerne les deux plus importantes copropriétés dégradées du Chêne Pointu et de l’Etoile du Chaîne Pointu regroupant environ 1500 logements et qui concentrent des difficultés immenses :
– 57% des locataires et 70% des propriétaires occupant sous le seuil de pauvreté
– En 2013, 3M€ d’impayés de charges de copropriétés
– Nombreuses situations d’habitat indigne (insalubrité et suroccupation, marchands de sommeil).
A noter que d’autres copropriétés dégradées du quartier ont d’ores et déjà fait l’objet de plans de sauvegarde ou d’OPH copropriétés dégradées.

Aussi, le Département finance par ailleurs la Mission copropriétés dégradées de la Ville de Clichy pour un montant de 150 000 € par an, s’inscrivant dans les axes d’intervention de l’ORCOD-IN du Bas Clichy :
– Intervention immobilière et foncière
– Lutte contre l’habitat indigne
– Plan de relogement et d’accompagnement social
– Intervention sur l’habitat privé
– Définition d’un nouveau projet urbain

ORCOD CLichy Infographie Le Parisien(Infographie Le Parisien)

Concrètement, l’ORCOD s’attèlera à :
– Racheter les appartements à des propriétaires, écrasés par les charges (en 2013, le Chêne Pointu comme l’Etoile était endettés à hauteur de 4 M€) et dont le bien ne vaut plus grand chose (le prix a été divisé par deux en sept ans).
– Ils auront ensuite la possibilité de louer leur logement à des prix raisonnables. Et s’il est détruit, l’Etat s’engage à les reloger.
– Grâce à l’ensemble des partenaires, la convention permettra de faire de l’accompagnement social, de réaliser des travaux d’urgence et de lutter contre les marchands de sommeil qui ont investi le quartier.

Nous avons donc collectivement une obligation de résultats à court et moyen terme :
– D’ici à la fin de l’année, 120 appartements devraient être rachetés. Un projet urbain à 15 ans devrait aussi voir le jour qui prendra en compte l’arrivée du tramway (2018) et du métro automatique (2023).
– Une maison des projets sera implantée dans le bas Clichy afin de recueillir l’avis des habitants.

Si les ministres insistent pour convaincre qu’il ne s’agit pas d’un énième plan supplémentaire, il nous revient d’êtres particulièrement attentifs à la mise en oeuvre de cette opération. Le Département s’y engage !