En tant que conseillère départementale du canton mais aussi en tant que vice-présidente du conseil département en charge des politiques de l’habitat, j’etais présente aux côtés du maire et des élu.e.s de Pierrefitte, pour réclamer la démolition de l’immeuble. Défaut de fondations, piètre qualité du béton, l’immeuble de l’Opievoy est une ruine qui gâche le paysage pierrefittois depuis trop longtemps. Propriété de l’Etat, celui-ci doit prendre ses responsabilités. Le Parisien en date du 4 juin rend compte de cette manifestation :

A7391E72-B203-498C-AAD4-6FA12BEB6D9F