Le Département de la Seine-Saint-Denis a connu, en septembre 2014, une rentrée exceptionnelle avec la livraison de 12 collèges neufs. 2 collèges supplémentaires seront également livrés à la rentrée 2015 : Didier-Daurat au Bourget et Jean-Jaurès à Saint-Ouen.

Parce que les besoins restent importants, en novembre 2014, l’Assemblée départementale a adopté un nouveau plan d’action de modernisation et de construction de collèges : « Ambition Collèges 2020 ».

Vous trouverez ci-dessous mon intervention en séance plnière du conseil déprtementla du 4 juin 2015.

« Monsieur le Président, chers collègues,

  • Le Département mène une politique volontariste en faveur des collèges

En ce moment, la réforme du collège, tant au niveau de son organisation, qu’au niveau pédagogique, est au coeur du débat national. D’une certaine manière, le Département de Seine-Saint-Denis y prend sa part, s’en saisit, via toutes les dispositions nécessaires pour que cette réforme soit utile. Car nous voulons que tous les collégiens bénéficient des meilleurs outils pour la réussite de leur scolarité.

En réalité, mes chers collègues, nous avons anticipé cette dynamique en Seine-Saint-Denis. La majorité de gauche du Département a ces dernières années porté une attention particulière aux établissements du second degré, qu’il s’agisse bien sûr de ses bâtiments mais aussi du contenu pédagogique avec notamment la mise en place de dispositifs pour garantir la réussite de tous nos collégiens (chèque de rentrée pour les 6 èmes, lutte contre le décrochage scolaire, des voyages pédagogiques, une éducation artistique…).

Surtout, un plan de rattrapage était nécessaire face à la poussée démographique dans notre département. La rentrée 2015, en la matière fut un succès, avce l’inauguration de collèges livrés en temps et en heure.

  1. Un plan Marshall pour les collèges de Seine-Saint-Denis : 640 millions d’euros d’investissements pour construire, reconstruire et rénover

Alors de quoi s’agit-il aujourd’hui?

D’un nouveau plan d’investissement massif dans les collèges d’un montant de 640 millions d’euros, qui s’inscrit dans la continuité du Plan exceptionnel d’investissement voté sous la mandature précédente.

Notre leitmotiv- nous devons le marteler-c’est de permettre à chaque collégien de Seine-Saint-Denis,  quels que soient sa ville, son quartier ou son origine sociale, de travailler dans de bonnes conditions.

Il faut donc mettre les moyens et c’est ce que nous faisons avec le Président du Conseil Départemental qui a toujours mis l’éducation au coeur des priorités du Département. Avec bien évidemment un ciblage précis des besoins, avec l’appui des services de notre collectivité dont l’expertise a déjà pu être appréciée.

En tant qu’élue de terrain, comme la plupart d’entre vous, je suis persuadée que cette mesure sera bien accueillie par les principaux, les équipes pédagogiques mais aussi par les parents d’élèves qui attendent de nous d’avoir cette ambition pour l’école. Lors du dernier Conseil d’Administration auquel j’ai assisté à Villetaneuse, j’ai été interrogée sur ce plan, ce qui prouve que l’attente était présente.

  1. Une illustration concrète dans mon canton d’Epinay

Ces investissements s’ajoutent à une offre de transports diversifiée grâce au tramway, avec surtout une université au coeur de mon canton. Ce plan s’inscrit ainsi dans une démarche cohérente et globale visant à offrir des services publics de qualité

Dans mon canton, par exemple, cela se traduira par :

– Une rénovation globale pour  de opérations sur la structure du bâtiment et sur les espaces du collège mais aussi pour atteindre des performances énergétiques pour le collège Evariste Galois à Epinay-sur-Seine,

– Une rénovation fonctionnelle et énergétique pour les collèges Jean Vigo et Robespierre à Epinay-sur-Seine et pour le collège Jean Vilar à Villetaneuse.

Le Département s’engage ainsi durablement pour préparer l’avenir, faire réussir l’école publique et offrir le meilleur aux jeunes de la Seine-Saint-Denis.

Je vous remercie pour votre attention. »