A l’invitation de Bertrand Kern, j’étais présente mercredi dernier, à la signature officielle de la convention entre la ville de Pantin et Soliha-Solidaires pour l’habitat. La diversification de l’offre de logement pour les pantinois, est depuis de nombreuses années, un enjeu pour la commune. Pantin a beaucoup construit de logements sociaux, de logements en accession sociale ainsi que des logements en accession maitrisée à la propriété. Pour autant, les demandeurs de logement restent nombreux et c’est surtout pourquoi le Maire de Pantin souhaite mobiliser le parc privé afin d’élargir l’offre d’habitat social et de favoriser la remise sur la marché de logements actuellement vacants.

Il s’agit là d’un enjeu fondamental dans les politiques locales de logement de Pantin. Le parc privé constitue un grand potentiel de logements « bien intégrés » dans le tissu urbain, capable de permettre une bonne insertion pour des ménages qui parfois sont en difficulté sociale.

C’est dans ce contexte, qu’une Agence Immobilière à Vocation Sociale (AIVS) verra le jour à Pantin et pour cela que le maire Bertrand Kern a décidé de passer une convention avec l’association Soliha Est parisien-Solidaires pour l’habitat, avec une captation de 20 logements dans un premier temps. Les missions de cette AIVS sont principalement d’aider à la réhabilitation des logements et d’accompagner les locataires par l’intermédiation locative et la gestion locative sociale.

L’AIVS permet de garantir l’existence d’un parc privé de qualité en offrant des nouvelles formes de solutions alternatives de logements aux Pantinoises et aux Pantinois, tout en apportant des garanties locatives aux bailleurs.

Elle assurera une mission d’intermédiation, sociale et locative entre le bailleur et le locataire. Cette prestation de service pour les bailleurs se déclinera à travers un mandat de gestion locatif adapté. C’est une manière de louer son logement sans risque y compris à des ménages en situation de précarité avec une garantie offerte en cas d’impayés ou de dégradations.

Ce type d’initiative avait déjà connu du succès à Aubervilliers, comme le montre cet article du parisien: Aubervilliers : la réussite de l’agence immobilière qui fait du social. Elle devrait donc, à mon sens, se généraliser.