Je trouve totalement hypocrites les discours de certains concernant la domination de la fameuse « énarchie », à la suite du remaniement ministériel consécutif aux élections législatives.

Certes. Mais bien sûr, aucun de ses contempteurs issus du microcosme politique ne fait des pieds et des mains pour faire entrer ses enfants dans des établissements d’excellence, y compris en pratiquant l’éviction de la carte scolaire. L’école alsacienne, Henri IV, Hélène Boucher, Louis le Grand (à Paris)… Le pire, ce sont ceux qui défendent l’école publique tout en scolarisant leurs enfants dans l’école privée.
Stop à l’hypocrisie. Si ce n’est pas pour que ses propres rejetons aient la possibilité de faire sciences po-ENA, je n’ai rien compris !

Pour ma part, tant que Sciences po et l’ENA existent, je souhaite qu’un maximum des jeunes habitant Epinay, Villetaneuse, ou Pierrefitte y entrent. Pour cela, ils doivent bénéficier de tous les outils pour réussir. Aussi je me réjouis de l’ouverture prochaine d’une bibliothèque universitaire ultra moderne à Villetaneuse (Paris 13). Nous devons soutenir ces lieux d’excellence éducative.
Je veux un jour connaître un ministre énarque qui aura usé les bancs de cet établissement. Voilà.